C'est quoi la salsa?

De nombreuses sources désignent le titre du son cubain « Echale Salsita » du Septeto d'Ignacio Piñeiro comme étant à l'origine du mot salsa. Or, si le son est bien l'ancêtre de la salsa, le mot salsa n'est pas encore utilisé pour désigner une musique, et dans ce morceau, il a juste la signification du mot espagnol salsa ("sauce"). C'est le public qui l'emploie pour que l'orchestre se "mette à chauffer". De même employait-on le terme "jazz". Les connotations étant tout à la fois sexuelle et culinaires.

Dans les années 1940, les cubains désignent par salseros des musiciens qui jouent dans différents groupes, mais il est encore trop tôt pour parler d'un genre Salsa.

En 1949, le Cubain Machito forme le groupe "Afro-cubans salseros".

En 1954, Cachao sort Salsa que pescao.

En 1955, le Cubain Cheo Marquetti forme le groupe "Los salseros".

En 1961, Cal Tjader et Eddie Palmieri publient un album intitulé Salsa Del Alma (Soul Sauce, en anglais).

En 1962, Pupi Legarreta sort un album intitulé Salsa Nueva con Pupi Legarreta.

En 1966, lors d'une interview de Richie Ray et Bobby Cruz à la Radio Difusora du Venezuela Richie répond que leur musique est comme la sauce ketchup, et l'animateur Phidias Danilo Escalona reprend le terme de sauce (salsa).

Cela dit, le mot SALSA n'est vraiment utilisé qu'à partir de 1973, lorsque Izzy Sanabria (illustrateur des pochettes de la Fania) l'utilise dans le magazine Latin New York (LNY) comme un mot nouveau pour désigner la musique latine, et que le label Fania l'utilise à son tour.

En août, le concert des Fania All Stars au Yankee Stadium est filmé et sortira sous le nom « Salsa » en 1976.

Le 17 novembre 1973 (à 18h30) démarre à la télévision new-yorkaise le « SALSA TV SHOW » sur le canal 41 (WXTU). Le DJ Polito Vega anime « 100 % Salsa » sur la radio WBNX. Larry Harlow enregistre un album intitulé « Salsa ». Désormais, cette musique (qui existait depuis quelques années déjà) porte un nom.

Le mot salsa s'est vu donné un tas de définitions différentes : pour certains, il s'agit de la fusion de plusieurs rythmes (mais il s'agit plutôt d'une confusion avec le « melting pot »); pour d'autres : - un genre musical (dérivé du son montuno) - une étiquette commerciale - une famille plus ou moins large de genres musicaux, (elle inclut la plupart des musiques cubaines, la bomba et la plena de Porto Rico, la cumbia et le vallenato de Colombie, la bachata et le merengue dominicain, mais certains y incluent finalement toutes les musiques tropicales). Il faut cependant en exclure les musiques du Brésil de langue portugaise et fondées sur un instrumentarium relativement différent.

Cultures africaines dans les Caraïbes

Les africains qui furent amenés aux Caraïbes provenaient principalement des régions côtières de l'ouest de l'Afrique. Les Africains de différentes nations jouèrent un rôle important dans le développement musical du nouveau monde. Certains des peuples les plus influents furent : les Yorubas du Nigeria, les Bantous du Congo et de l'Angola, les Ewes-Fon et les Fanti-Ashanti du Dahomey et les Mandés ou Mandingues du Soudan.

Bien que certaines traditions musicales africaines furent perdues après avoir été transplantées aux Caraïbes, beaucoup se perpétuèrent jusqu'à nos jours. Ces traditions incluent :

  • Des chants question-réponse (antiphonaux) dans lesquels des lignes improvisées par le chanteur solo reçoivent une réponse chorale fixe.
  • Une polymétrique telle que des métriques doubles ou triples jouées simultanément.
  • Une polyrythmie qui inclut des syncopes et des surimpositions de différentes parties, avec toutefois une pulsation qui tend à diviser les cellules en deux ou quatre temps.
  • Des gammes pentatoniques et non européennes, particulièrement en respect des lignes vocales improvisées qui contiennent des inflexions ornementales.
  • Le développement et la création de nombreux instruments, aussi bien de percussions et mélodiques.

Les instruments africains ne furent pas apportés avec le trafic d'esclaves. Les africains recréèrent leurs instruments avec les matériaux disponibles dans les îles et firent des adaptations au passage. Avec des variations, ces créations furent assez semblables à leurs ancêtres africains. Ce sont principalement des percussions, des cloches et des shakers.

Influences espagnoles

De toutes les influences de la musique occidentale dans les Caraïbes, celle de la musique d'Espagne est prédominante dans les îles de langue espagnole. La musique espagnole, de par l'histoire riche et mouvementée de ce pays, est elle-même une combinaison d'influences européennes, arabes, gitanes, nordiques, indiennes et juives. La musique urbaine des Caraïbes fut influencée directement par la musique de la cour d'Espagne, de son théâtre, de son armée et de son église. La musique rurale que l'on trouve dans toute l'Amérique latine—connue comme música campesina (musique paysanne) -- est presque entièrement d'origine espagnole.

La tradition séculaire espagnole démontre un grand amour de la musique et de la danse populaire régionale, y compris des chants d'amour et nostalgiques, ainsi que des danses jubilatoires pratiquées par toutes les classes économiques de la société. De façon similaire, les peuples africains préservèrent leurs chants et leurs danses, ces dernières étant souvent polyarticulées (beaucoup de danseurs ensemble), ce qui attira la sensibilité des colonisateurs espagnols. Ce fut à travers l'échange entre les Africains et la classe ouvrière espagnole que les danses africaines devinrent une part de la culture populaire cubaine, et qu'elles remontèrent lentement l'échelle sociale jusqu'à être acceptées par la classe supérieure.

Le flamenco fut introduit à Cuba durant le XVIe siècle et il influença la musique des Caraïbes comme de l'Amérique latine. Avec le flamenco, de nouvelles influences arrivèrent : ce furent les gammes et les modes de l'Orient et des Indes, leurs instruments et rythmes couplés avec la musique du nord de l'Espagne et d'autres influences qui affectèrent le développement musical des Caraïbes. Ces formes et styles qui apparurent comprennent : la habanera et la rumba à Cuba, le joropo en Colombie et le jarabe (es) au Mexique, ainsi que d'autres.

Influences du jazz et de la musique nord-américaine

Les styles musicaux d'Amérique du Nord, de l'Europe et des Caraïbes ont échangé des informations et se sont influencés les uns les autres pendant des siècles. C'est cependant lors du dernier siècle que nous trouvons les influences réciproques les plus notables, surtout entre le jazz nord-américain et la musique cubaine.

Il y a plusieurs facteurs qui conduisirent à ces influences réciproques :

  • L'incorporation de traditions religieuses d'Afrique dans la musique cubaine.
  • L'adaptation du style des fanfares militaires européennes dans l'instrumentation populaire.
  • Le développement harmonique et les innovations introduites par les impressionnistes européens, mélangées avec les harmonies africaines (comme les gammes pentatoniques et "blue").

Au début des années 1920, des styles comme le ragtime two-step, le fox-trot, le charleston et les claquettes étaient populaires dans les salles de danse cubaines. Des orchestres interprétaient de la musique traditionnelle cubaine mais ils utilisaient aussi l'instrumentation des orchestres de jazz, et de nouvelles harmonies "jazz" furent introduites dans cette musique populaire. Des artistes étrangers adaptèrent les rythmes cubains et les Cubains se mirent à commercialiser leur musique pour les touristes et sur les marchés extérieurs.

L'invention de la radio dans les années 1920, ainsi que le développement de l'industrie d'enregistrement des disques et du film parlant allaient développer le goût des auditeurs et permettre à la musique cubaine de connaître une renommée mondiale. Elle joua même un grand rôle comme source d'innovation et d'inspiration. Elle influença les styles étrangers tout comme elle avait réussi à assimiler et incorporer des influences étrangères. Cela résulta dans un style presque indistinguable de ses contre-parties "étrangères".

Le jazz et la musique des Caraïbes partagent un développement parallèle, surtout du fait que La Nouvelle-Orléans, le berceau du jazz, fait partie de la communauté des Caraïbes. Vers les années 1930, la musique cubaine et celle de Porto Rico s'établirent à New York et se répandirent à travers les États-Unis. Cette musique latine eut une profonde influence sur la musique nord-américaine, influence qui se perpétue encore aujourd'hui. La constante évolution de cette musique a donné naissance à des formes musicales comme le cubop, le latin jazz, la salsa, le latin rock et le latin fusion. Elle s'est aussi répandue dans des genres comme le rhythm and blues, le rock and roll et même le rap.

Cependant à Cuba, le jazz et les autres formes de musiques nord-américaine ont continué d'évoluer à l'intérieur du contexte de la musique traditionnelle cubaine. Les artistes cubains perpétuent non seulement les traditions de leur propre musique populaire, mais ils continuent aussi à explorer et créer de nouveaux sons en mélangeant les anciens styles avec les nouveaux, aussi bien qu'avec d'autres influences culturelles venues du Brésil, de Haïti, de la Jamaïque et d'Amérique du Sud : c'est le cas de la timba.

Festivals de musique salsa

Voir la catégorie "Festival de salsa"

Artistes majeurs

Références

  1. Waxer Lise a. The city of musical memory; salsa, record groove, and popular culture in Cali, Colombia wesleyan university press
  2. Liste de congrès de salsa à travers le monde sur Wikia [archive].

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

  • (en)´(es) Latin Beat Magazine [archive] en anglais et espagnol et ses archives sur le net [archive]
  • Chatelain, Daniel. Œuvre complète. Dont articles dans Percussions Magazine.
  • Rolland, Christian (2008). Le Mambo et la Salsa Portoricaine. Éditions Rolland [archive]. (ISBN 978-2-9526753-4-5)
  • Hertz, Claire (2007). Salsa: Une danse aux mille couleurs. Éditions L'Harmattan. ISBN 2-296-02831-4. Collaborateur Saúl Escalona
  • (en) Isabelle Leymarie, Jazz Spotlite News, New York, 1979, « Latin Jazz, the Best of Both Worlds ».
  • (en) Isabelle Leymarie, Hot Sauces: Latin and Caribbean Pop, New York, Quill, 1985 (ISBN 0-688-02193-X), « Salsa and Latin jazz », p. 94-115.
  • Isabelle Leymarie, La Salsa et le Latin jazz, Paris, PUF, 1993 (ISBN 2130453171).
  • Isabelle Leymarie, Du tango au reggae: Musiques noires d’Amérique latine et des Caraïbes, Paris, Flammarion, 1995 (ISBN 2082108139).
  • Isabelle Leymarie, La musique sud-américaine: rythmes et danses d'un continent, Paris, Gallimart, 1997 (ISBN 2-07-053391-3), « Du boogaloo à la salsa », p. 82-85.
  • (es) Isabelle Leymarie, Músicas del Caribe, Madrid, Ediciones Akal, 1998 (ISBN 84-460-0894-7), « La salsa », p. 107–108.
  • Isabelle Leymarie, Histoires de bal, Paris, Cité de la Musique, 1998 (ISBN 2-906460-69-9), « Du tango à la salsa: le bal sous influence latino-américaine », p. 115–122.
  • Isabelle Leymarie, Danses Latines, Paris, Editions Autrement, 2000 (ISBN 2-7467-0118-9), « La salsa », p. 113–123.
  • (en) Isabelle Leymarie, Cuban Fire: The Story of salsa and Latin jazz, New York, Continuum, 2002 (ISBN 0826455867).
  • Saúl Escalona (1998). La salsa : "pa' bailar mi gente" : un phénomène socioculturel. Éditions L'Harmattan. (ISBN 2-7384-6690-7)
  • Manuel Gomez, José (traduit par Pelegero Monleau, Christian) (1996). Guide essentiel de la salsa. Editorial la Mascara. (ISBN 84-7974-543-6)
  • Aldeguer, Jean-Pierre (2000). Salsa. Éditeur : J.-P. Huguet, 2000. (ISBN 2-907410-41-5)
  • Dorier-Apprill, Élisabeth.(2001). Danses latines : le désir des continents. Paris : Autrement (en français). (ISBN 2-7467-0118-9)
  • Rondón, César Miguel.(1980). El Libro de la Salsa. Caracas : Editorial Nato. (en espagnol). (ISBN 958-97405-3-7)
  • Quintero Rivera, Angel G.(2002). Salsa, Sabor y Control ! : Sociologia de la Musica « Tropical ». San Juan : Siglo XXI Ediciones (en espagnol)
  • Mauleón, Rebeca (1993), Salsa Guidebook For Piano and Ensemble : Sher Music CO (en anglais), (ISBN 0-9614701-9-4)
  • Figueroa Hernández, Rafael.(1992). Ismael Rivera : El Sonero Mayor. San Juan : Editorial del Instituto de Cultura Puertorriqueña. (en espagnol). (ISBN 0-86581-436-8)
  • The city of musical memory; salsa, record groove, and popular culture in Cali, Colombia

Voir aussi : Bibliographie sur la musique cubaine.

Soirée Danse Dance école Genève école de danse, ecole salsa genève, new york style, musique salsa, concerts, danse à deux, clave, danses, bachata, cuba, stage, école salsa, cubaine, cours, stage de danse, sortir, video, on 1, Salsa, ecole de danse, danser, geneva, salsa congres, Latino, congress, école, rueda de casino, professeur, genève, cour de salsa à geneve, soirée, festival, soirée salsa, soirée latino, musique latine, sortir concerts, danse, puerto rico, danse salsa, salsa geneve, école salsa genève, cours de salsa, rumba, salsa à genève, show salsa, spectacle, congres, salsa, professeur de salsa, professeurs salsa, stage cubaine, stage portoricaine, photo, salsa geneva, videos, musique, merengue, salsa portoricaine, video salsa, rueda, salsa festival, school, cours de danse, portoricaine, cours danse, stages, danse latino, festival salsa, stage salsa, photo salsa, stage danse, dance, Festival, salsa cubaine, danseur, casino, professeur de danse, mambo, cha cha, videos salsa, club


Termes & Conditions



TERME & CONDITIONS :

1. Interprétation

L’accès et l’utilisation des sites www.salsageneva.com impliquent que vous acceptiez, sans modification, limitation ou condition, les termes et conditions du présent document. Vous déclarez et certifiez disposer des droits et capacités nécessaires à l’utilisation des sites www.salsageneva.com conformément à tous les termes et conditions énoncés ci-après.

2. Conditions générales d’utilisation du site et des services proposés :

L’utilisation du site www.salsageneva.com implique l’acceptation pleine et entière des conditions générales d’utilisation décrites ci-aprés. Ces conditions d’utilisation sont susceptibles d’être modifiées ou complétées à tout moment, sans préavis, aussi les utilisateurs du site www.salsageneva.com sont invités à les consulter de manière régulière.

www.salsageneva.com est par principe accessible aux utilisateurs 24/24h, 7/7j, sauf interruption, programmée ou non, pour les besoins de sa maintenance ou cas de force majeure. En cas d’impossibilité d’accès au service, www.salsageneva.com s’engage à faire son maximum afin de rétablir l’accès au service et s’efforcera alors de communiquer préalablement aux utilisateurs les dates et heures de l’intervention. N’étant soumis qu’à une obligation de moyen, www.salsageneva.com ne saurait être tenu pour responsable de tout dommage, quelle qu’en soit la nature, résultant d’une indisponibilité du service.

Le site www.salsageneva.com est mis à jour régulièrement par le proprietaire du site. De la même façon, les mentions légales peuvent être modifiées à tout moment, sans préavis et s’imposent à l’utilisateur sans réserve. L’utilisateur est réputé les accepter sans réserve et s’y référer régulièrement pour prendre connaissance des modifications.

Le site www.salsageneva.com se réserve aussi le droit de céder, transférer, ce sans préavis les droits et/ou obligations des présentes Conditions générales d'utilisation et mentions légales. En continuant à utiliser les Services du site www.salsageneva.com , l’utilisateur reconnaît accepter les modifications des conditions générales qui seraient intervenues.


3. Description des services fournis :

Le site www.salsageneva.com a pour objet de fournir une information concernant l’ensemble des activités de la société.

Le propriétaire du site s’efforce de fournir sur le site www.salsageneva.com des informations aussi précises que possible. Toutefois, il ne pourra être tenue responsable des omissions, des inexactitudes et des carences dans la mise à jour, qu’elles soient de son fait ou du fait des tiers partenaires qui lui fournissent ces informations.

Tous les informations proposées sur le site www.salsageneva.com sont données à titre indicatif, sont non exhaustives, et sont susceptibles d’évoluer. Elles sont données sous réserve de modifications ayant été apportées depuis leur mise en ligne.


4. Limites de responsabilité :

Le site www.salsageneva.com utilise la technologie java script. Le refus de l'activation du java script dans le navigateur peut entraîner l’impossibilité d’accéder à certains services.
Le site www.salsageneva.com ne saurait être tenu responsable des erreurs typographiques ou inexactitudes apparaissant sur le service, ou de quelque dommage subi résultant de son utilisation. L’utilisateur reste responsable de son équipement et de son utilisation, de même il supporte seul les coûts directs ou indirects suite à sa connexion à Internet.

L’utilisateur du site www.salsageneva.com s’engage à accéder à celui-ci en utilisant un matériel récent, ne contenant pas de virus et avec un navigateur de dernière génération mise à jour.

L’utilisateur dégage la responsabilité de www.salsageneva.com pour tout préjudice qu’il pourrait subir ou faire subir, directement ou indirectement, du fait des services proposés. Seule la responsabilité de l’utilisateur est engagée par l’utilisation du service proposé et celui-ci dégage expressément le site www.salsageneva.com de toute responsabilité vis à vis de tiers.
Des espaces interactifs (possibilité de poser des questions dans l’espace contact) sont à la disposition des utilisateurs. Le site www.salsageneva.com se réserve le droit de supprimer, sans mise en demeure préalable, tout contenu déposé dans cet espace qui contreviendrait à la législation applicable en Suisse, en particulier aux dispositions relatives à la protection des données. Le cas échéant, le propriétaire du site se réserve également la possibilité de mettre en cause la responsabilité civile et/ou pénale de l’utilisateur, notamment en cas de message à caractère raciste, injurieux, diffamant, ou pornographique, quel que soit le support utilisé (texte, photographie…).
Il est ici rappelé que les développeurs du site www.salsageneva.com gardent trace de l'adresse mail, et de l'adresse IP de l'utilisateur. En conséquence, il doit être conscient qu'en cas d'injonction de l’autorité judiciaire il peut être retrouvé et poursuivi.


5. Propriété intellectuelle et contrefaçons :

Le propriétaire du site est propriétaire des droits de propriété intellectuelle ou détient les droits d’usage sur tous les éléments accessibles sur le site, notamment les textes, images, graphismes, logo, icônes, sons, logiciels…
Toute reproduction, représentation, modification, publication, adaptation totale ou partielle des éléments du site, quel que soit le moyen ou le procédé utilisé, est interdite, sauf autorisation écrite préalable à l'email : info@salsageneva.com.
Toute exploitation non autorisée du site ou de l’un quelconque de ces éléments qu’il contient sera considérée comme constitutive d’une contrefaçon et poursuivie conformément aux Code de Propriété Intellectuelle.


6. Liens hypertextes et cookies :

Le site www.salsageneva.com contient un certain nombre de liens hypertextes vers d’autres sites (partenaires, informations …) mis en place avec l’autorisation de le propriétaire du site . Cependant, le propriétaire du site n’a pas la possibilité de vérifier le contenu des sites ainsi visités et décline donc toute responsabilité de ce fait quand aux risques éventuels de contenus illicites.

L’utilisateur est informé que lors de ses visites sur le site www.salsageneva.com, un ou des cookies sont susceptible de s’installer automatiquement sur son ordinateur. Un cookie est un fichier de petite taille, qui ne permet pas l’identification de l’utilisateur, mais qui enregistre des informations relatives à la navigation d’un ordinateur sur un site. Les données ainsi obtenues visent à faciliter la navigation ultérieure sur le site, et ont également vocation à permettre diverses mesures de fréquentation.


Le refus d’installation d’un cookie peut entraîner l’impossibilité d’accéder à certains services. L’utilisateur peut toutefois configurer son ordinateur de la manière suivante, pour refuser l’installation des cookies :
Sous Internet Explorer : onglet outil / options internet. Cliquez sur Confidentialité et choisissez Bloquer tous les cookies. Validez sur Ok.
Sous Netscape : onglet édition / préférences. Cliquez sur Avancées et choisissez Désactiver les cookies. Validez sur Ok.


7. Droit applicable et attribution de juridiction :

Tout litige en relation avec l’utilisation du site www.salsageneva.com est soumis au droit Suisse. L’utilisateur ainsi que www.salsageneva.com acceptent de se soumettre à la compétence exclusive des tribunaux Suisse en cas de litige.


8. Protection des biens et des personnes - gestion des données personnelles :

Utilisateur : Internaute se connectant, utilisant le site susnommé : www.salsageneva.com

Sur le site www.salsageneva.com, le proprietaire du site ne collecte des informations personnelles relatives à l'utilisateur que pour le besoin de certains services proposés par le site www.salsageneva.com. L'utilisateur fournit ces informations en toute connaissance de cause, notamment lorsqu'il procède par lui-même à leur saisie. Il est alors précisé à l'utilisateur du site www.salsageneva.com l’obligation ou non de fournir ces informations.
Pour l’exercer, adressez votre demande à www.salsageneva.com par email : email du webmaster ou en effectuant sa demande écrite et signée, accompagnée d’une copie du titre d’identité avec signature du titulaire de la pièce, en précisant l’adresse à laquelle la réponse doit être envoyée.

Aucune information personnelle de l'utilisateur du site www.salsageneva.com n'est publiée à l'insu de l'utilisateur, échangée, transférée, cédée ou vendue sur un support quelconque à des tiers. Seule l'hypothèse du rachat du site www.salsageneva.com à le proprietaire du site et de ses droits permettrait la transmission des dites informations à l'éventuel acquéreur qui serait à son tour tenu de la même obligation de conservation et de modification des données vis à vis de l'utilisateur du site www.salsageneva.com.

×

SalsaGeneva

1219, Geneva

chemin J.-Ph.-De-Sauvage 37

Switzerland